Randonnée mystique dans la Combe de Curnier du Mont Ventoux

Mystérieuse, secrète, féérique… les synonymes sont nombreux pour décrire la Combe de Curnier du Mont Ventoux. L’itinéraire que je te propose de découvrir te plongera dans les entrailles du Géant de Provence, à l’abri des regards où l’eau a forgé depuis des millions d’années de spectaculaires formations géologiques.

Informations techniques :

Lieu de départ et d’arrivée : Parking « les Colombets » ou « parking de Combe de Curnier » (même lieu)
Distance totale de la rando : 9,5 km
Dénivelé positif : 640 m D+
Dénivelé négatif : 640 m D-
Altitude maxi : 1070 m
Altitude mini : 452 m

– Aucun point d’eau potable n’est disponible sur le parcours.
– Sentiers composés en grande majorité de cailloux.

La rando que je te présente est une boucle empruntant la Combe de Curnier au départ du parking du même nom (lieu-dit : « les Colombets »). Si tu veux découvrir uniquement la Combe de Curnier et ne souhaites pas crapahuter à travers les cailloux du Ventoux, il te faudra revenir sur tes pas à la fin de ces gorges. Cela te fera tout de même une belle balade présentant un faible dénivelé largement accessible pour des enfants ou des personnes peu sportives. Si tu décides de réaliser la boucle en entier, comme je l’ai fait, compte sur environ 600 m de dénivelé positif et négatif sur un terrain assez technique composé majoritairement de cailloux.

VIGILANCE : Je te conseille fortement de ne pas t’engager dans cette combe en cas de pluie ou de risque de précipitations. Celle-ci étant un chenal d’écoulement préférentiel de l’eau, il est préférable de l’emprunter par temps sec.

Ci-dessus la boucle de 9,5 km effectuée dans le sens anti-horaire.

Le parking de la Combe de Curnier, situé à 5 min du centre de Bédoin, est facile d’accès et offre quelques places de stationnement à l’endroit même du départ de randonnées. Il est 9 h en ce dimanche de février et je ne suis pas le premier à me garer ici. Ce site est devenu un lieu fréquenté par les traileurs désireux de rejoindre le sommet du Mont Ventoux de la manière la plus directe possible.

Direction le « Jas de Landerot »

Plusieurs directions sont indiquées au départ du parking. Pour te diriger dans la Combe de Curnier, il te faudra suivre le « Jas de Landerot ». On retrouve beaucoup de « jas » sur le Ventoux. Ce mot provençal désigne en réalité « un gîte », une grande bergerie souvent construite en pierres sèches et située à l’écart des fermes et des hameaux.

Suivre « Jas de Landerot »

Quelques centaines de mètres de parcourus et me voilà déjà au milieu de formations géologiques assez spectaculaires. sculptées par le travail des années et par l’érosion de l’eau et du vent. Je me sens tout petit au milieu de ces falaises.

J’entre dans la Combe de Curnier tapie de cailloux malformés.

Emprunté l’été, cet itinéraire doit être prisé des randonneurs ne souhaitant pas s’aventurer dans la fournaise du Mont Ventoux. La Combe de Curnier, constamment ombragée, offre une fraicheur salutaire lors de fortes chaleurs.

Chaque passage étroit réserve une nouvelle surprise. Il me faudra, par endroit, me faufiler de profil pour accéder au décor suivant.

Des puits de lumière se forment par endroit.

Cette forme en tube a été sculptée par l’eau durant des millions d’années.

Preuve de l’humidité du sous-sol, des arbres arrivent à survivre dans cet environnement rocailleux et hostile.

Je sors de la combe et continue de suivre le marquage jaune bien présent. Je retrouve à nouveau la végétation composée principalement de buis. Le profil change légèrement, la montée se fait plus raide par endroits. Ce qui me marque le plus est l’aspect sauvage de ce décor, on se croirait dans une forêt enchantée préservée de toute trace humaine.

Le marquage jaune à suivre est bien visible.

Les buis se font de plus en plus présents.

Je t’avais bien dit que cette randonnée était mystique… cet arbre en est la preuve !

J’arrive à un carrefour ! Le sentier débouche sur une piste caillouteuse. Il faut alors prendre à droite en direction de « Landerot » (et ne pas tenter d’aller tout droit comme je l’ai fait…) sur environ 100 m pour récupérer un sentier sur la gauche. L’ascension continue alors dans de nouveaux paysages !

Prendre à droite à ce carrefour : direction « Landerot » !

La vue s’ouvre côté sud !

Le sommet du Ventoux est dans le brouillard.

J’aperçois le « Jas de Landerot » après 600 d+

Après 600 m de dénivelé positif et près de 5 km, j’arrive au Jas de Landerot ! Le sentier qui m’a amené jusqu’ici était pentu mais très régulier. Il permet de trouver facilement son rythme de croisière pour profiter pleinement de l’ascension. Je reconnais cet endroit puisque c’est le lieu où est implanté le dernier ravitaillement (si mes souvenirs sont bons) du Trail du Ventoux. Couru en 2018, je participerai de nouveau au 46 km de cette course en mars 2020.

Prendre à gauche en direction du « Jas de Pié Gros ».

Le « Jas de Landerot »

Une courte pause et je repars du « Jas de Landerot » pour suivre maintenant la direction du « Jas de Pié Gros ». Terminées les marques jaunes pour le moment, je suis désormais les couleurs blanche et rouge du GR 91 B. Le terrain devient plus plat, les jambes peuvent se reposer.

GR 91 B : suivre le rouge et le blanc.

Le sentier est moins pentu, à flanc de colline.

Arrivée au « Jas de Pié Gros »

2 km et quelques petites montagnes russes plus loin, j’aperçois désormais le « Jas de Pié Gros », en meilleur état que le précédent rencontré ! Ces Jas sont des témoins de l’importante activité pastorale qu’il y avait à l’époque sur le Mont Ventoux côté Bédoin. Ces bergeries accueillaient les moutons pour la nuit lors la saison estivale.

Le Jas de « Pié Gros »

Je suis maintenant la direction « Grand Replanas » qui descend sur la gauche. Indiquée à 2,7 km, cette descente est assez monotone et le paysage gris m’empêche de profiter d’une belle vue. Néanmoins par beau temps, le panorama sur la plaine au sud et sur la ville de Bédoin vaut le coup d’oeil !

Vue sur les Dentelles de Montmirail à l’Ouest. 

Vue sur la ville de Bédoin, au sud.

Après cette longue descente de 500 m de dénivelé négatif, me voilà enfin arrivé au niveau de la piste forestière au lieu-dit « Grand Replanas ». Je file maintenant sur la gauche pour rejoindre « les Colombets » où je suis garé indiqué à 0,8 km. Cette piste plate et non technique est parfaite pour terminer cette rando en douceur !

Le « Grand Replanas » (442 m)

Ce que j’ai aimé durant cette rando : 

  • La beauté de la Combe Curnier: Creusée par les eaux depuis des millions d’années, la Combe Curnier est un endroit somptueux et hors du temps qui vaut largement le détour,
  • Sa facilité d’accès et le parking dédié: le parking est situé à 5 min de Bédoin !
  • La proximité de la Combe Curnier avec le parking : la Combe et les formations géologiques les plus spectaculaires sont très vite accessibles depuis le parking. Il est donc possible d’y aller se balader en famille ou avec des enfants en faisant simplement un aller-retour.
  • La vue sur Bédoin lors de la descente : La descente offre une belle vue sur Bédoin et sur les paysages au sud.
  • La découverte des « Jas » 

N’hésite pas à me contacter si tu souhaites recevoir la trace GPS de cette rando !

Tu as aimé cet article et souhaite découvrir de nouvelles randos sur le Mont Ventoux et autour ?
Fais-le moi savoir en commentaire et partagons nos idées de randonnées 😉

Première visite sur le blog Adventures in Provence ?

Tu aimeras également :

8 Commentaires

  1. DE BOER MICHEL

    Ok pour la trace GPS de cette rando merci

    Réponse
    • Benjamin

      Bonjour Michel,
      Je vous l’envoie par mail !
      Benjamin

      Réponse
  2. Gilllard Louis

    Bonjour ,

    Déjà faite plusieurs fois , je ne me lasse pas de voir vos photos et de vos commentaires .

    Merci

    Réponse
    • Benjamin

      Merci pour votre message Louis ! A bientôt sur le Ventoux 😉

      Réponse
  3. Myriam

    Merci. Je veux bien la trace GPS

    Réponse
    • Benjamin

      Bonjour Myriam,
      Je vous l’ai transmise par mail 😉

      Réponse
  4. Daniel Vanhoff

    Puis-je avoir la trace gpx ?

    Réponse
    • Benjamin

      Bonjour Daniel, Je viens de vous l’envoyer par mail 😉 Bonne rando !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Envie de découvrir des randonnées et découvertes atypiques en Provence ?

(la newsletter est gratuite et sans spam)

Merci et à très vite !