La cité médiévale de Vaison la Romaine : un saut dans l’histoire.

Découvre avec moi la cité médiévale de Vaison la Romaine, ville située dans le Haut-Vaucluse, non loin du Mont-Ventoux.

Ma visite de Vaison la Romaine.

J’aime m’arrêter et venir arpenter ce lieu l’automne. La période estivale est terminée mais les températures restent douces et agréables, idéales pour découvrir cette ville, qui, a juste titre, est prise d’assaut durant les mois chauds. Alors oui, les boutiques et autres commerces ne sont plus aussi vivants qu’au mois d’août, mais il y règne en octobre et novembre une ambiance particulière, comme si le temps s’était arrêté, comme si la ville pouvait enfin respirer. après de longues semaines à vivre au rythme effréné des touristes toujours plus nombreux.

L’inondation de 1992.

Vaison la Romaine est tristement connue de tous les français pour sa tragédie survenue en 1992, le mardi 22 septembre. La rivière Ouvèze en crue grondait et détruisait tout sur son passage. Sa hauteur impressionnante déracinait les bâtiments installés sur ses berges et emportait le camping municipal. De nombreuses victimes furent à déplorer.

L’image du pont romain et d’une caravane s’écrasant contre celui-ci est gravée dans les mémoires. Vaison reste associée à l’une des catastrophes les plus marquantes du dernier  siècle. Le pont romain ne cèda pourtant pas, contrairement aux habitations, comme pour rappeler que nos ancêtres connaissaient parfaitement la problématique des inondations et l’avaient prise en compte mieux que quiconque dans leur aménagement du territoire.

Il reste aujourd’hui de cette crue exceptionnelle et marquante une plaque matérialisant le niveau des eaux atteint lors de l’épisode pluvieux de 1992. Celle-ci est accolée à la maison voisine du pont et fait sans cesse l’objet de commentaires et de photos des personnes la remarquant. Les gens sont émus, entre devoir de mémoire et respect, chacun pense et se souvient de cette terrible inondation lorsqu’il se trouve face à cette plaque.

Je traverse alors ce pont, construit au 1er siècle après JC en laissant derrière moi la ville « moderne » de Vaison pour entrer dans la haute-ville. Je prends un peu de hauteur et me rend bien compte de la topographie de cette cité et de son pont gallo romain construit en réalité à l’endroit où l’Ouvèze se fait le plus étroit, entre deux promontoires rocheux. Classé monument historique, il est le symbole de la ville, l’élément structurant de son développement.

Me voilà à l’entrée de la cité médiévale, visiblement assez fréquentée malgré le mistral qui souffle et le soleil qui se couche en cette fin d’après-midi. Je passe le beffroi et sa porte fortifiée et commence ma déambulation à travers les rues pavées. Pas de sens de la visite ici, je me laisse porter par les découvertes faites au fur et à mesure de mon itinéraire improvisé.

La Haute-Ville regorge d’anciens hôtels particuliers, vestige de la Renaissance. Faisant l’objet d’une protection, les édifices ici sont entretenus et en bon état, en conservant leur style d’origine.

La rue que j’empreinte débouche sur une place et j’arrive au niveau de la cathédrale Saint-Marie de l’Assomption (photo ci-dessus). Classée monumement historique, sa construction a débuté en 1464 sur le lieu d’une ancienne église collée au rempart de la Haute-Ville. On trouve également à cet endroit, à l’aplomb de la falaise, un superbe point de vue sur le Mont-Ventoux et la plaine de l’Ouvèze.

Je profite du paysage quelques minutes et reprends ma visite en continuant de monter les calades. Ce terme désigne en Provence les rues en pente pavées. J’arrive au sommet de la cité médiévale, à l’endroit où se dresse le château des Comtes de Toulouse.

Edifié au XIIème siècle, il a été construit sur le point le plus haut de Haute-Ville est domine alors les plaines alentours. Seul l’extérieur se visite et il est impossible d’entrer dans cette imposante structure. Son donjon mesure 20m et s’impose dans le paysage. C’est la première chose que l’on aperçoit en levant les yeux vers la cité médiévale à notre arrivée.

Je redescends du point le plus haut en faisant très attention à ne pas glisser. Beaucoup de gens tombent autour du château car on est obligé d’emprunter des dalles rocheuses qui sont polies par les visites et la fréquentation touristique. Je prends ensuite la direction de la gauche en passant devant un lavoir récemment rénové et en suivant les petites ruelles.

Le patrimoine historique à Vaison la Romaine est d’une grande richesse. Le charme opère vraiment et on se sent transporté dans le passé. Rien ne laisse ici transparaître la modernité.

Sur certaines façades ont été implantées des anciennes photos de l’époque prise du même endroit (photo en bas à gauche). Elles représentent une scène de vie des habitants et enrichissent la visite de la cité médiévale.

Une rue tortueuse me mène alors sur la place du vieux marché où sont aujourd’hui installés des hôtels, restaurants et où se trouve une magnifique fontaine.

La couleur des vieilles pierres contrastent avec le bleu des volets et les nuances de vert offertes par la végétation.. Cet endroit est un incontournable du vieux Vaison et grouille de monde durant l’été.

Je termine ma visite de la cité médiévale en continuant d’admirer les merveilles architecturales rencontrées sur mon chemin. Les passages voûtés et les portes ornées s’ajoutent aux cadres des fenêtres en pierres taillées et offrent aux visiteurs un dépaysement et un saut dans le temps garantis.

Tu trouveras durant la saison touristique estivale un très large choix de cafés et de restaurants au sein même de la Haute-Ville. Si tu préfères le calme, la tranquillité et ne souhaite pas forcément profiter des terrasses, je te conseille d’arpenter ces rues hors-saisons. Dans tous les cas, ce lieu pittoresque saura à n’en pas douter te transporter et t’envoûter.

Tu aimeras également :

Restons connectés !

Rejoins la page Facebook !

This message is only visible to admins.

Problem displaying Facebook posts.
Click to show error

Error: An access token is required to request this resource.
Type: OAuthException
Solution: See here for how to solve this error

2 Commentaires

  1. Nico GOUBER

    Très bien expliqué.Je vais me rendre dans le Vaucluse du 8au 15 sept. Merci

    Réponse
    • administrateur

      Merci ! Très bonne visite à vous !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le nouvel article directement dans ta boîte mail

Merci et à très vite !