Comment entretenir sa motivation ? 8 principes simples à appliquer pour rester motivé toute l’année ! (1/2)

 La baisse d’envie et de motivation à s’entraîner est naturelle, surtout lorsque les conditions météorologiques ne sont pas bonnes. Alors comment y aller quand même ? Comment trouver cette petite flamme qui te permettra de réaliser ta séance alors que la seule chose que tu désirais était de rester au chaud ? 

Le froid, le vent, la neige… L’hiver est la saison la plus redoutée du sportif et plus précisément du coureur à pied et du cycliste. Les journées sont courtes et l’entrainement se faisant souvent de nuit, la baisse de motivation peut très vite s’installer et venir mettre à mal la progression durement acquise au cours des derniers mois. A l’heure où l’envie de rester au chaud chez soi l’emporte sur la nécessité de maintenir un entrainement régulier… Il convient d’être plus motivé que jamais pour faire face à cette période importante pour la suite de sa saison sportive. Je te donne 8 principes simples à appliquer et à travailler pour mettre toutes les chances de ton côté dans le but de maintenir (ou tenter de maintenir) une motivation constante cet hiver mais également tout au long de l’année !

#1 Se fixer des objectifs challengeant.

Lorsque l’on parle de motivation, que ce soit dans la vie professionnelle, privée ou sportive, le mot « objectif » revient inlassablement. « Se fixer des objectifs » est le conseil numéro 1 pour garder l’envie d’avoir envie (coucou Johnny !). S’inscrire à une course et payer un dossard matérialise notre objectif, le rend concret. On ne peut plus faire demi-tour, une dead line s’installe dans notre tête et celle-ci va nous pousser à nous entraîner pour atteindre notre but. Nous n’avons aucune envie de nous décevoir ni de décevoir nos proches, l’humain a horreur de l’échec. Mais attention, si tu choisis une course ne représentant que peu de difficulté ou à l’inverse beaucoup trop dure, tu ne bénéficieras pas de l’aspect « challengeant » que peut t’apporter une épreuve dans laquelle tu n’es pas sûr de terminer. Trouve un objectif excitant qui te demandera de l’investissement, qui te fera progresser et dans lequel tu sortiras grandi ! A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire… Trouve ta quête et travaille dur pour l’atteindre.

#2 Planifier ses entraînements.

J’en avais parlé dans un précédent article mais la planification de tes entraînements et de ta saison sportive est indispensable afin de mettre toutes les chances de ton côté pour atteindre ton (tes) objectif(s). Planifier tes séances te permettra d’avoir une ligne directrice et de limiter voir d’éliminer les imprévus pouvant t’empêcher de réaliser ton entrainement. Je te conseille de tracer les grandes lignes de ta préparation en te fixant des objectifs principaux et intermédiaires, ces derniers t’aideront à rester motivé et à trouver une raison à court terme de t’entraîner. C’est souvent des imprévus du quotidien qui nous font sauter une séance, voire deux, voire trois… et qui finissent par atteindre notre motivation. Afin d’éviter cela et de garantir la bonne exécution de ton plan d’entrainement, réalise une programmation hebdomadaire de tes séances en tenant compte de ta vie familiale, de ton agenda professionnel et des éléments incompressibles de ton quotidien. Essaye de les caler au mieux de manière à être dans les meilleures conditions physiques mais aussi psychologiques pour les réaliser. N’hésite pas à adapter ton entrainement en fonction de ton usure mentale (dure journée au travail, stress…) et de ta fatigue musculaire (courbatures…). Garde surtout à l’esprit qu’il vaut mieux adapter un entrainement en le rendant plus cool plutôt que de t’infliger une séance traumatisante qui pourrait te conduire à une blessure si elle est exécutée dans de mauvaises conditions.

Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

Arthur Ashe

#3 Tenir un journal d’entraînement.

Coucher sur papier le récapitulatif de tes séances et tes sensations matérialisera les heures et les heures d’entrainement effectuées. Ressentir le sentiment du devoir accompli est extrêmement valorisant et augmentera ta confiance et ta motivation. Renseigner de manière régulière et détaillée un journal c’est aussi conserver la preuve matérielle que l’on a été capable de s’entraîner dur pour atteindre son objectif, que l’on a mis toutes les chances de son côté pour y parvenir. Se retourner et prendre le temps de constater le travail réalisé te rendra fier et boostera ta confiance. Peu importe le résultat final, que tu franchisses la ligne d’arrivée ou que tu sois contraint d’abandonner, tu te seras donné les moyens de réussir. Tenir un journal d’entrainement te permettra également de visualiser tes progrès et te confortera donc dans l’idée de continuer à t’entraîner régulièrement. Cette prise de recul positive t’apportera une plus grande estime de toi et agira comme un cercle vertueux nourrissant ta motivation. Les progrès étant très difficiles à acquérir, les constater et les savourer te motiveront et te conforteront dans l’idée de ne rien lâcher pour ne pas régresser.

#4 Rejoindre un groupe.

S’entraîner en groupe est peut être LE meilleur moyen pour rester motivé lorsque l’envie n’y est pas ou que la météo est défavorable. Il est généralement plus dur de s’entraîner seul que de le faire avec d’autres personnes partageant la même passion. L’émulsion du groupe va créer une dynamique positive ou l’entraide et la bonne humeur seront de mise. Savoir que des personnes nous attendent pour aller s’entraîner ne nous laissera d’autres choix que de les rejoindre, même si la motivation n’est pas au rendez-vous le jour même. Ne pas y aller serait les laisser tomber et in fine, les décevoir. Il est donc plus difficile de refuser un entrainement en groupe que d’annuler une séance en solitaire. S’entraîner en groupe peut également t’apporter une dose de compétition qui t’amènera du challenge au cours de tes séances. Se challenger de temps en temps ne peut que développer et accroître ta motivation en te forçant à ne rien lâcher. Attention tout de même à ne pas faire de chaque séance une compétition entre amis sous peine de t’entraîner de manière beaucoup trop intensive… il faut absolument garder cette compétition « saine » et positive pour chacun. Rejoindre un groupe c’est surtout faire partie d’une communauté, d’un cercle privé ou le lien social est fort. Partager, échanger, s’entraider… telles sont les valeurs qui entretiendront ta motivation à retourner t’entraîner et surtout à prendre du plaisir !

Tu aimeras également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reçois gratuitement le dernier article dans ta boite mail

Merci et à très vite !