3 raisons de participer à la traversée des Dentelles à Gigondas

Ce dimanche 15 décembre 2019 je participais à l’épisode 32 de la traversée des Dentelles de Montmirail. Inscrit sur le 21 km (600 d+), je te propose de retrouver au cours de cet article ce qui m’a séduit durant cette course et ce qui devrait t’inviter à t’inscrire à la prochaine édition en 2020 !

J’ai pour habitude d’effectuer de longs récits de course lorsque je participe à des trails ou des cyclosportives de plusieurs heures mais soyons honnêtes, il m’est bien difficile de réaliser ce type d’exercice après un format court comme l’était le 21 km et 600 m de dénivelé positif de la traversée des Dentelles. Plutôt amateur de forts dénivelés et d’efforts longs, je savais que ce type de course ne me convenait pas, moi qui ne consacre aucune séance de mes entrainements à développer ma vitesse. J’étais donc venu avec pour seul objectif de prendre du plaisir et de découvrir un parcours dessiné dans ce magnifique massif que sont les Dentelles de Montmirail.

Pour une première à Gigondas, j’ai été séduit par cet événement ! Le cadre, l’ambiance, l’organisation et le parcours  y sont pour beaucoup…

Les Dentelles de Montmirail, un massif spectaculaire entouré de vignes.

Qu’on soit amateur de trail, de cyclisme, de randonnée, d’escalade et plus largement de sport outdoor, les Dentelles de Montmirail font figure de paradis ! Comme un écrin dominé par le Mont Ventoux, ces montagnes abruptes et à première vue inhospitalières accueillent de très nombreux sentiers et de larges pistes forestières permettant à tout un chacun de trouver un terrain de jeu qui lui convient. 

La traversée des Dentelles emprunte en grande partie des pistes peu techniques. Exit les sentiers caillouteux et pentus qui demandent beaucoup d’attention, le parcours de 21 km est roulant (avec de bonnes montées qui cassent les jambes tout de même) et permet de profiter à 100 % du décor grandiose dans lequel on évolue. Les vignes sont omniprésentes et on comprend très vite ce qui rend le terroir de Gigondas et de ses vins si uniques.

Une organisation conviviale et bien rodée.

Pour accueillir autant de participants (1300 confondus entre le 11 km, le 21 km et la marche), il faut une organisation rodée ! Je suis venu la veille récupérer mon dossard pour ne pas avoir à me lever trop tôt le lendemain matin. J’avais payé 23 € (en m’y prenant au dernier moment aussi…) et j’ai été agréablement surpris d’avoir en retour un tee-shirt ET une bouteille de vin rouge (AOC Gigondas bien sûr !). Quand on constate le coût important de l’inscription de très grandes courses et les lots dérisoires offerts aux inscrits… nul doute qu’une des préoccupations de l’organisation de la traversée des Dentelles est de faire plaisir aux coureurs.

Cette année il y avait également une consigne mise en place. On pouvait laisser nos affaires à l’arrivée pour les retrouver en fin de course. Super idée qu’on retrouve encore peu sur les trails. Cela permet aux participants de ne pas avoir à retourner à leur voiture pour se changer et de profiter un peu plus de l’après course sans prendre froid.

A noter que la traversée des Dentelles est programmée habituellement au mois de juin. En 2019, la canicule et un arrêté pris par le Préfet du Vaucluse ont contraint les organisateurs à reporter la date. Cela n’était pas pour me déplaire puisque je participais à l’Ultra trail du Grand Duc 80 km à la même date (30 juin)… et n’aurai donc pas pu courir à Gigondas.

Une ambiance festive dans un cadre typiquement provençal.

Le charme de Gigondas opère immédiatement et la place du village remplie de coureurs prend des allures de fête populaire. J’ai eu la sensation que tout le monde « trainait » une fois arrivé et j’ai ensuite remarqué que finalement personne n’avait vraiment envie de quitter les lieux. Buvettes, restauration, soleil et douceur… tout était réuni pour passer un bon moment ce dimanche, pendant et après la course ! J’ai particulièrement apprécié la fanfare qui jouait sur la fin du parcours, en pleine nature lors de notre (très rapide) passage. J’ai également aimé la chaleur des bénévoles sans qui ce type de course ne serait possible ! Toujours un mot d’encouragement et un verre tendu aux ravitos, bravo et merci à eux.

Tu l’auras compris, j’ai été conquis par cette traversée des Dentelles et ne peux que te conseiller d’y participer en 2020. Fais tout de même attention, les dossards ont du succès et partent très vite. A titre personnel et sans objectif chronométrique fixé, j’ai parcouru ces 21 km et 600 d+ en 1 h 46. Un temps anecdotique tant le plaisir de courir et de participer à ce bel événement l’a emporté sur tout le reste ! Place maintenant à la préparation au 46 km du trail du Ventoux en mars prochain.

Tu aimeras également :

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je veux recevoir des randos et découvertes atypiques en Provence

ps : c'est gratuit et sans spams

Merci et à très vite !